Alternatives thérapeutiques à la VPPN dans le Syndrome d’apnée du sommeil chez l’adulte

Alternatives thérapeutiques à la VPPN dans le Syndrome d’apnée du sommeil chez l’adulte

Les principaux signes cliniques sont le ronflement et les apnées détectées dans l’entourage, la somnolence diurne, les céphalées matinales, la nycturie, et les troubles de la libido. 

Le syndrome d’apnées du sommeil (SAS)  de part sa fréquence et ses conséquences constitue un problème de santé publique. 
Il atteint 4% des hommes et 2% des femmes. La morbidité est importante sur le plan cardio-vasculaire et le risque accidentel est accru par la somnolence diurne. 

La VPPN est la ventilation par pression positive nocturne. C’est le traitement de référence. Ce traitement est parfois mal toléré et mal observé. Il existe des alternatives thérapeutiques. 

Le traitement positionnel est difficile à mettre en place avec des dispositifs anti-décubitus dorsal (balle de tennis, oreillers ).

La prise en charge chirurgicale a encore des indications précises mais moins fréquentes. 

Les mesures hygièno-diététiques sont indispensables mais difficiles à faire respecter. 

La chirurgie bariatrique permet chez les obèses importants de faire diminuer de façon importante l’index d’apnée . 

L’orthèse d’avancée mandibulaire donne d’excellent résultat et elle est devenue une alternative thérapeutique à la Ventilation par pression positive nocturne VPPN. Elle est aujourd’hui prise en charge au dessus de 15 apnées par heure. Elle permet de diminuer le ronflement et l’index d’apnée. Elle donne les meilleurs résultats chez un sujet jeune non obèse évacué un index d’apnée modéré. 

Les futures thérapeutiques: 

La stimulation du nerf grand hypoglosse permet une stimulation des muscles qui dilatent le voies aériennes supérieurs. Une étude est en cours.

Le syndrome d’apnées du sommeil est un problème de santé publique qui doit être mieux diagnostiqué, son traitement principal est la Ventilation par pression positive nocturne VPPN mais l’orthèse d’avancée mandibulaire est aujourd’hui une bonne alternative.

Orthéses d'avancées mandibulaires

Orthèse d’avancée mandibulaire (ORM)

Nouveau traitement du syndrome d’apnées obstructive du sommeil sévère (SAOS)

Le SAOS est très fréquent et seul 15% des patients sont traités. 6 millions de français sont atteints de cette pathologie et seul 870000 sont traités .
Depuis le 28 octobre 2008 , l’orthese d’avancée mandibulaire (ORM) est un traitement reconnu et rembourse pour le syndrome d’apnées obstructive du sommeil sévère

La prise en charge de l’orthèse est assurée dans le Syndrome d’apnée du sommeil  sévère plus de 30 apnées par heure et dans le syndrome d’apnées du sommeil compris entre 5 et 30 apnées par heure avec une somnolence diurne sévère, en 1ère et en 2e intention après refus ou intolérance d un traitement par pression positive nocturne (PPC).

La prise en charge est assurée après entente préalable avec la caisse d assurance sociale dans les délais prévus par la loi.
L’Orthèse d’avancée mandibulaire est un dispositif sur mesure.
Le diagnostic d’apnées du sommeil doit être documenté par un examen polygraphique ventilatoire ou polysomnographique.
La prescription sera précédée par un examen dentaire pour éliminer toute contre indication dentaire ou articulaire
L’efficacité de l’orthese doit être contrôlée par une polygraphie ventilatoire après 2 mois.
Le renouvellement est possible après 2 ans en prouvant l’efficacité de l’orthese (amélioration des symptômes et diminution d au moins 50% des apnées sous orthèse).

Au CRTS nous effectuons le diagnostic et le traitement complet du syndrome d’apnée du sommeil.

Le Bruxisme grincer des dents la nuit

Le Bruxisme grincer des dents la nuit

Le bruxisme : grincer des dents la  nuit 

Le bruxisme se manifeste par des contractions nocturne généralement  involontaire, de la mâchoire, le serrement et / ou le grincement des dents. Ce grincement de dents nocturnes et répétés entraîne une usure prématurée des dents et des douleurs de la mâchoire par contraction musculaire.

En savoir +
somnolence au volant attention danger

Somnolence au volant

La somnolence au volant est la 1ère cause d’accidents mortels sur autoroutes (1 accident sur 3).
Plus d’1 accident sur 2 provoqué par la somnolence a lieu de jour et 20% des accidents sont liés à un endormissement au volant.

En savoir +
1 2