Radiofréquence vélaire

radiofrequence-velaireIl existe une nouvelle avancée médicale depuis quelques années. Cette nouvelle thérapeutique intéressante, consiste en une coagulation du voile du palais par un courant de basse puissance sans élévation thermique tissulaire au moyen d’un générateur de haute fréquence.
Le passage tissulaire de l’onde radio entraîne des lésions provoquant une coagulation tissulaire et donc une fibrose tissulaire avec le voile du palais qui se rigidifie.

Cette technique est réalisée sous anesthésie locale en ambulatoire au CRTS. Elle nécessite 3 ou 4 points de radiofréquence au niveau du voile du palais avec en 2 mois une rétraction du voile par fibrose. Il faut 2 séances pour avoir un résultat durable On arrive au même résultat qu’avec un laser sans douleur et en respectant l’anatomie délicate du voile du palais.

Le principe de la radiofréquence du voile du palais est de rigidifier le voile pour diminuer ainsi sa vibration.  La procédure est effectuée au CRTS, sous anesthésie locale, elle dure 10 minutes avec 3 applications d’une durée de 20 secondes chacune. L’efficacité est évaluée au terme de 8 semaines. Cette période correspond au temps nécessaire pour entraîner une fibrose du voile.

Deux séances sont nécessaires espacées de deux mois. Il n’existe pas de complication à long terme décrite. Cette technique indolore est dotée d’une efficacité totale de 80%. L’efficacité est évaluée d’une part sur le bruit ronflement mais aussi d’effectuer un traitement avec peu de douleur et de gêne sociale. Cette demande est essentielle pour nos patients.

Notre série actuelle de 200 patients traités confirme les données de la littérature, c’est-à-dire 80% de disparition complète du ronflement bruit, 10% de diminution notable du bruit respiratoire qui ne devient plus gênant pour le partenaire.

Les échecs sont dus à une obstruction nasale, une macroglossie ou une hypertrophie de la base de la langue. Comme toutes les techniques un pourcentage d’échec existe malgré les diverses procédures décrites. Dans notre série 90% des patients sont satisfaits avec 18 mois minimum de recul.

Le traitement du ronflement et des apnées du sommeil peut-être: