Nouveau traitement du syndrome d’apnées obstructive du sommeil sévère (SAOS) 

Le syndrome d’apnée du sommeil ou SAOS est très fréquent et seulement 15% des patients sont traités. 4 millions de français sont atteints de cette pathologie.
Depuis le 28 octobre 2008 , l’orthèse d’avancée mandibulaire (ORM) est un traitement reconnu et remboursé pour le SAOS et une alternative au traitement par ventilation par pression positive.

L’orthèse d’avancée mandibulaire

Orthese-Narval-ORMLa prise en charge de l’orthèse est assurée dans le SAS sévère plus de 30 apnées par heure et dans le syndrome d’apnées du sommeil compris entre 5 et 30 apnées par heure avec une somnolence diurne sévère, en 2ème intention après refus ou intolérance d’un traitement par pression positive nocturne (PPC).
La prise en charge est assurée après entente préalable avec la caisse d’assurance sociale dans les délais prévus par la loi.

L’orthèse d’avancée mandibulaire est un dispositif sur mesure, elle se présente comme un appareil dentaire, généralement en deux parties ajustées l’une sur le maxillaire supérieur, l’autre sur le maxillaire inférieur.

La mise en place de l’orthèse nécessite une approche multidisciplinaire faisant appel à un spécialiste du sommeil et à un praticien qui aura été formé à la pose de l’orthèse, qu’il soit dentiste, stomatologiste ou chirurgien ORL. Il faut repérer les contre-indications dentaires ou parodontales et réaliser un bilan dentaire et parfois des soins au préalable. L’orthèse est réalisée sur mesure à partir d’empreintes dentaires du patient. Cette orthèse sur mesure offre une solution simple dont l’efficacité a été démontrée lors d’études cliniques sur la somnolence dans la journée et les pauses respiratoires nocturnes. La Haute Autorité de Santé (HAS) a évalué que le service rendu de l’orthèse justifiait une prise en charge par l’assurance maladie et les mutuelles.

Le diagnostic d’apnées du sommeil doit être documenté par un examen polygraphique ventilatoire.
La prescription sera précédée par un examen dentaire pour éliminer toute contre indication dentaire ou articulaire L’efficacité de l’orthese doit être contrôlée par une polygraphie ventilatoire après 3 mois. Le renouvellement est possible après 2 ans en prouvant l’efficacité de l’orthèse (amélioration des symptômes et diminution d’au moins 50% des apnées sous orthese ).

Le traitement du ronflement et des apnées du sommeil peut-être :